Quand la mode se fait bisexuelle

maxmaracombisarouel.jpg 

La mode est-elle homme ou femme ? Les deux. Alors que la jupe est femme et le pantalon est homme, le sarouel, lui est un masculin-féminin, un mutant, un mélange des genres. Equivoque et ambivalent, à mi-chemin entre une jupe et un pantalon, le sarouel se confirme comme la grande star de notre garde-robe et des podiums de cette saison. Us et costumes du sarouel 2009.  

On l’aime… ou pas, le sarouel a le mérite de susciter les passions. Une chose est sûre, ce pantalon de harem drapé fait sa révolution… sexuelle ! On oublie donc Les Mille et une nuits, le sarouel 2009 franchit le cap masculin pour se glisser dans la garde robe féminine, signant le nouvel emblème chic de la bisexualité version couture. A en croire les défilés Chloé, YSL et Ralph Lauren printemps-été 2009, le sarouel est devenu une pièce « fashionnement correcte ». Et il est désormais de bon goût de le traiter avec respect car le temps où il était plébiscité par les néo-hippies est révolu. Exit la dégaine peace and love, ce pantalon mi-jupe mi-pantalon apportera une touche de désinvolture, de liberté et d’ambiguïté so hype à nos looks. 

 chloesarouel.jpg sarouelysl.jpg

Mais pour faire partie de ces it girl à l’allure diablement racée, il faut savoir doser les effets stylistiques, mixer les matières et casser les codes vestimentaires. Autrement dit, pour arborer ce genre de pièces néo-hype, il faut opposer les genres. Le sarouel version coloniale que propose Ralph Lauren opte pour des paillettes bling-bling ? On l’associe à une chemise destroy masculine. Celui de Chloé en lurex référencé Studio 54 ? On l’arbore avec un marcel (pour cela direction H&M au rayon homme, of course ! ) en duo avec des sandales haut perchées. Burberry Prorsum le présente version mousseline transparente ? On l’agrémente d’un trench jusqu’aux genoux et d’une paire de derbies.

sarouelpaj2.jpg ruedumailsarouel.jpg Et quand le sarouel se revêt de satin chez YSL, on le mixe avec un perfecto sans manches en cuir très nineties et des sandales aux talons sculptés. Perdues ? Pas de soucis. Pour dévergonder au mieux ce pantalon drapé à coups de masculin/féminin, la mode vient à notre secours. Chez Max Mara et Paul & Joe, le sarouel s’allie à la combinaison et devient un combi-sarouel.

maxmaracombisarouel.jpgQuand l’uniforme de mécanicien rencontre le pantalon de harem, cela crée un mix explosif : une pièce faussement masculine à la désinvolture sexy féminine. Si la mode est à la désinvolture comme le sarouel est à la bisexualité, alors le combi-sarouel est le nouveau transgenre version couture !

Une réponse à “Quand la mode se fait bisexuelle”

  1. Buridard dit :

    Le problème du sarouel, c’est pas qu’on aime pas
    C’est juste qu’il faut être bien foutu …
    (comme pour la mode en générale)

Laisser un commentaire